« La vengeance diplomatique et stratégique est aussi un plat qui se mange froid »

PartagerTweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone

e88bf8ecf0efe33265bbf16066401205a855e254

La rupture des relations diplomatiques Iran Arabie Saoudite va ruiner les efforts du President Obama, de ramener l’Iran dans le concert des Nations et peut enflammer toute le Region pour de mauvaises raisons .

La vengeance diplomatique et stratégique est aussi un plat qui se mange froid.

Israël en a rêvé , L’Arabie Saoudite l’a fait.

En rompant hier ses relations diplomatiques avec l’Iran , l’Arabie Saoudite vient de lancer le plan annoncé ,en direct dans une interview avec Carlie Rose ,en août 2012 par le responsable du Shin Beth ( services secrets Israéliens) Amy Ayalon de mettre en place une grande coalition des pays sunnites contre l’Iran : https://t.co/xAsZ98iAo1

Les Pays du Golfe et l’Arabie Saoudite en tête ,n’ont jamais accepté l’accord sur le nucléaire ,les israéliens continuent de le combattre ,comme l’opposition conservatrice en Iran.

Dans un silence assourdissant des grandes puissances nous assistons à la relégation de l’Iran et à la mise en pièces de tous les efforts faits autour de cet accord historique porteur d’espoirs.

La rapidité de la réaction de l’Arabie Saoudite dans sa décision de rompre les relations diplomatiques avec son rival , semble conforter la thèse de la préméditation et contraste avec l’attitude du gouvernement Iranien , le President Rohani ayant lui clairement condamné cette attaque comme étant contraire aux valeurs du Pays ,44 manifestants ayant été arrêtés .

De cette façon par suite de l’exécution d’un dignitaire chiite , nous assistons à la mise en place une coalition improbable composée des forces conservatrices d’opposition au President Rohani ,et des monarchies sunnites du Golfe.

Au même moment où la Turquie annonce la reprise de ses relations avec Israel .

Rien n’est le fait du hasard…

Les opposants au retour de l’Iran dans le concert des nations ont multiplié les actions les plus désespérées  pour faire échouer l’accord sur le nucléaire scrupuleusement respecté par les autorités iraniennes , il est probable qu’ils viennent de remporter une partie décisive .

Qui dans ce contexte ,va défendre le régime de Teheran encore paré de sa mauvaise réputation contre les alliés du Golfe et Israël , les ennemis de nos ennemis sont, en diplomatie comme ailleurs nos amis ….le silence du President Obama en est la preuve.

Certes on a pu assister ,ces dernières semaines à quelques tensions , révision de la politique des visas par le Congrès américain vis à vis des iraniens , et annonces iraniennes d’un programme de missiles longue portée mais rien ne pouvait laisser prévoir une dégradation aussi rapide de la situation .

Cette querelle d’ego et cette hostilité réciproque entre les deux rives du Golfe peuvent conduite par proxy interposés à un embrasement total de la région .

On peut craindre que ,comme lors du conflit entre l’Irak et l’Iran le monde occidental n’apporte son soutien aux adversaires de l’Iran au premier rang desquels Israël.

A l’heure où le monde a besoin d’unité pour lutter contre Daesh , l’escalade insensée à laquelle nous assistons met en péril l’équilibre de cette région stratégique et sa stabilité .

Les marchands d’armes ont de beaux jours devant eux …

De grâce évitons les raccourcis de la guerre confessionnelle chiites , sunnites , la partie qui est en train de se jouer devant nous et à terme ,peut être contre nous va bien au delà …..la chute des prix du pétrole , le déficit budgetaire de l’Arabie Saoudite 87 milliards de $ 20% du PIB … Ne laissent aucune place à un concurrent régional .

Évitons de reproduire les erreurs du passé..

Nous sommes le 4 Janvier … Que fait le Conseil de Sécurité des Nations Désunies ?

Retrouvez cet article sur Mediapart

PartagerTweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone