Vente à distance des livres : « Je m’abstiendrai »

PartagerTweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone

Voici l’intervention de Nathalie Goulet en deuxième lecture du débat sur la vente à distance des livres :

« Je maintiendrai mon abstention sur ce texte. Je salue la rapidité de la navette, preuve de l’importance du texte. Hélas, nous sommes dans la guerre de l’obus et du blindage : la loi n’est pas encore votée que, déjà, Amazon a ouvert un service Amazon Prime pour le contourner, avec la gratuité de tous les frais de port pour 49 euros par an… D’autres acteurs de la chaîne du livre doivent être mis à contribution, notamment les éditeurs.

J’attire votre attention sur le traité transatlantique. Les produits culturels en sont pour l’instant exclus, mais pour combien de temps ? Gardons-nous de tout nivellement par le bas.

Les aides, c’est une remarque générale, devraient être systématiquement accompagnées d’une évaluation.

Ce texte est important pour marquer notre attachement au livre et aux librairies indépendantes, mais il est insuffisant. Je m’abstiendrai. »

Retrouvez son intervention en première lecture en cliquant ici, ainsi que l’intégralité du compte rendu analytique sur le site du Sénat.

PartagerTweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone