Des vaches normandes s’envoleront pour l’Iran

PartagerTweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone

Vingt mille bovins élevés en Normandie vont peut-être bientôt s’envoler pour l’Iran. C’est le projet qui commence à se concrétiser, même si beaucoup de chemin reste à faire. Les 300 premiers animaux devraient faire le voyage au mois de juin 2017.

Vingt mille broutards, de jeunes bêtes à viande, devraient quitter la Normandie en 2018, pour rejoindre l’Iran en avion. Il s’agit de les engraisser sur place, pour alimenter la principale chaîne d’abattoirs de ce pays de quelque 80 millions d’habitants, qui n’est plus frappé par l’embargo international.

Jamais deux sans trois

À l’initiative de la sénatrice de l’Orne Nathalie Goulet, deux précédents projets comparables avaient déjà été tentés: l’un de fourniture de viande à l’Irak, et un autre de fourniture de bovins à l’Azerbaïdjan. Mais aucun n’avait pu aller jusqu’à son terme. Cette fois, la lettre d’intention a été signée à l’été 2016.

PartagerTweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone